Exposition Cinéma Lalibela

 
Previous
Next
Play
Pause
  • La « chaussette » à l’intérieur de la Truman Brewery — Ph: Andrew Tam
  • La soirée d’inauguration accueillit 400 visiteurs
  • Étalages transformés en écrans de cinéma — Photo: Andrew Tam
  • Étalages de la Brasserie Truman et écrans de cinéma
  • Entrée depuis Brick Lane — Photo: Andrew Tam
  • Conversations autour du kiosque de Link Ethiopia
  • Photo: Andrew Tam
  • Conversations autour du kiosque de Link Ethiopia
  • Projection du documentaire “Black Gold” — Photo: Andrew Tam
  • Écrans à rétro-projection faits de papier-calque
  • Brett Steele, directeur de l’AA prononce un discours
  • Des étudiants et des membres du public assistent à l’ouverture
  • Belayneh Shewaye, directeur de Link Ethiopia prononce un discours
  • Plan de l’exposition à l’intérieur du Bloc U de la Brasserie Truman

Exposition Cinéma Lalibela

Située à la Old Truman Brewery, Brick Lane, Londres, du 22 au 24 septembre 2009

Projet de groupe avec Andrew Tam, Helen Evans, Jean-François C. Lemay et Sanaa Shaikh

En décembre 2008, douze étudiants de l’Architectural Association à Londres voyagèrent à Lalibela en Éthiopie avec un projecteur, une génératrice et une « chaussette » faite de mâts de tente, de filet et d’écran de projection: tout ce qu’il fallait pour installer un cinéma temporaire dans cette petite ville célèbre pour ses églises taillées dans la roche, inscrites au patrimoine culturel Unesco.

Les habitants de Lalibela, ayant exprimé leur désir d’avoir un cinéma auprès d’un organisme humanitaire travaillant en Éthiopie et au Royaume-Uni, furent surpris et ravis de voir tout cet équipement émerger d’une fourgonnette blanche, prendre la forme d’un gigantesque ver luisant et lancer un mini-festival du film sous les étoiles. Le succès fut instantané surtout auprès des enfants qui pour la plupart n’étaient jamais allé au cinéma. L’installation dura cinq nuits avant de rentrer à Londres avec les étudiants en architecture, qui s’inspirèrent de l’expérience afin d’écrire leurs thèses.

Neuf mois plus tard, quatre de ces étudiants exposèrent le projet à la Truman Brewery à Brick Lane, Londres. La halle dite Block U, l’une des plus grandes salles de l’ancienne brasserie, devint le nouveau cadre de la « chaussette lumineuse » pour une exposition de deux jours célébrant le succès du projet avec l’Architectural Association et l’organisme Link Ethiopia, et posant la question de l’avenir du projet.

En plus de la « chaussette », six écrans translucides furent installés sur les étalages afin de projeter de l’information sur Lalibela et Link Ethiopia. L’exposition fit partie du London Design Festival et l’ouverture accueillit plus de 400 personnes. Du café fut torréfié dans la poêle, à la façon traditionnelle Éthiopienne, et servi avec du maïs soufflé tandis que Brett Steele, directeur de l’AA, et Belayneh Shewaye, directeur de Link Ethiopia, prononçaient des discours. Le lendemain, l’exposition ouverte au public se doubla d’une projection du documentaire Black Gold sur le café équitable.

L’exposition recueillit des idées pour une suite ambitieuse, la création d’un cinéma permanent à Lalibela, un centre qui aiderait la communauté à se rassembler, s’éduquer, se divertir et aussi à accueillir les touristes et les pèlerins. Le projet se poursuit sous la bannière du Lalibela Cinema Design Collective (LCDC).